Analyse du graphique historique du pétrole

Note: 3.80 5 votes

C’est en Pennsylvanie, aux Etats-Unis que fut découvert le pétrole en 1859. On doit cette découverte à deux hommes, Edwin Drake et George Bissel. Quelque années plus tard, la première société de raffinage de pétrole est crée par John Rockefeller. Son nom : La « standard oil ». A l’époque, la principale utilité du pétrole était la fabrication de kérosène pour l’éclairage.

Influencés par les richesses engendrées par cette nouvelle source d’énergie, la famille Nobel entreprend en 1873 de partir à la recherche de nouvelles sources de pétrole, mais cette fois sur le continent Russe. La production de pétrole russe sera plus tard développée par les Rothschild alors qu’en Indonésie, la production commence sous le nom de la companie Royal Dutch.

En 1892, c’est la naissance de la compagnie Shell. Fondée par Marcus Samuel, cette dernière a pour fonction de transporter le pétrole des différentes sources vers les pays consommateurs.

Rapidement menacé par l’invention de l’ampoule électrique, le pétrole retrouve rapidement ses lettres de noblesse avec l’arrivée de la première voiture en 1896.

La richesse de la production au Moyen-Orient telle qu’on la connaît aujourd’hui n’est apparue qu’en 1901 avec la première concession anglaise en Iran. S’en suivront de nombreuse découvertes de puits de pétrole à travers les Etats-Unis, notamment au Texas, en Californie ou encore en Oklahoma.

A partir de là, les choses évoluent très vite et dans les années 1920, on assiste à un véritable boom du pétrole, notamment en Irak, puis en Arabie Saoudite.

En 1924 est créée la première compagnie française des pétroles (CFP) que l’on connait aujourd’hui sous le nom « Total ».

Dans les années 40, le pétrole devient bien plus qu’une affaire d’économie et commence à influencer fortement la politique internationale. C’est en effet à ce moment que certains grands pays se mettent à soutenir des pays comme l’Arabie Saoudite en échange d’un droit d’exploitation des ressources pétrolières.

L’OPEP ou Organisation des Pays Producteurs de Pétrole, est créée en 1960 et regroupe l’Arabie Saoudite, le Venezuela, Le Koweït, l’Iran et l’Irak.

13 ans plus tard, c’est le premier choc pétrolier provoqué par la guerre du Kippour. S’ensuit une hausse du prix du baril, conséquence principale du soutien accordé à Israel par les Etats-Unis. L’embargo sera levé un an plus tard et c’est à ce moment que sera créée l’agence internationale de l’énergie.

S’ensuivront de nombreuse crises politico-économiques liées au pétrole ou ayant un impact direct sur le marché pétrolier. C’est d’abord la révolution iranienne en 1979, puis en 1980 la guerre entre l’Iran et l’Irak. Vient ensuite la hausse du Dollar en 1985 et le contre-choc pétrolier en 1986. Enfin, en 1990, l’attaque du koweït par l’Irak et dernièrement les attentats du 11 septembre 2001 à New-York.

En 2014, les cours du pétrole flambent, et on a assisté en 2008 à un record boursier de 100$ du baril. Depuis, la barre des 130$ a été franchie à de nombreuses reprises. C’est sans doute ce qui explique l’engouement actuel des traders pour le marché pétrolier.

 

A quoi sert un graphique historique sur le pétrole ?

Les graphiques sont bien entendu d’une très grande utilité lorsque l’on souhaite spéculer sur le cours d’un actif quel qu’il soit. Mais cela vaut tout particulièrement pour les matières premières comme le pétrole, qui sont particulièrement réactifs aux signaux techniques. Particulièrement utilisés pour la spéculation à court, moyen et long terme, ces actifs sont tradés par des professionnels et des particuliers qui s’appuient avant tout sur les données de l’analyse technique pour prendre position.

Les graphiques historiques, c’est-à-dire les graphiques vous permettant de remonter loin dans le temps, présentent également quelques avantages non négligeables. Ils vous permettent en effet de comprendre comment le pétrole a évolué en fonction de l’environnement économique et de ses évolutions.

Car rappelons que le pétrole étant une énergie utilisée principalement par l’industrie mondiale, son prix reflète généralement le niveau de croissance économique des pays les plus actifs. En période de crise, son cours peut donc baisser en raison d’une demande moindre et inversement. Les périodes de fort bouleversement politique peuvent aussi influencer grandement les graphiques sur le pétrole et c’est la raison pour laquelle il est judicieux de coupler les informations techniques recueillies avec les évènements passés.

 

Analyse du graphique historique du pétrole :

Sur les plateformes des brokers CFD, vous pourrez trader à la fois du pétrole Brent et du pétrole WTI. Bien que ces deux valeurs évoluent presque de la même manière, voici une analyse historique de leurs graphiques respectifs :

  • Le pétrole Brent : Au cours des dix dernières années, on remarque avant tout un pic atteint par le cours du pétrole Brent en juillet 2008 à 146.08$. Juste après cette forte hausse, on observe une correction technique vers un plus bas à 40.26$ atteint en décembre de la même année. S’ensuit une remontée progressive vers un niveau proche des 100$, mais récemment, on a pu assister à une rechute des prix qui persiste encore aujourd’hui.
  • Le pétrole WTI quant à lui a connu une tendance haussière encore plus forte en juillet 2008 qui l’a amené à toucher un plus haut à 145.08$. Il a ensuite chuté plus bas vers les 37.51$. On remarque ensuite la même période de reprise puis de stabilisation proche des 100$ du baril et également une chute depuis le début de l’année 2015.

Spéculer sur le prix du baril de pétrole sur les marchés boursiers :

Les fluctuations du prix du baril de pétrole sur les marchés boursiers peuvent vous rapporter de l’argent grâce aux contrats CFD proposés par les courtiers en ligne. Simples d’utilisation, ils vous permettent de faire des bénéfices rapides en misant de l’argent sur la hausse ou la baisse du cours du baril de brut.